NOTRE EXPLOITATION

Un jardin esthétique

Partant d’une page vierge , nous avions la chance de pouvoir imaginer et concevoir un jardin selon nos objectifs. Nous souhaitions créer un lieu où il fait bon vivre, fleuri, boisé et accueillant. Un lieu propice à la balade ou à la gourmandise.

L’activité de maraîchage diversifiée (plus de 200 variétés produites) propose une diversité de plantes comme les légumes, les petits fruits, les arbres fruitiers et les plantes aromatiques qui habillent le jardin en lui donnant du relief, des arômes et des couleurs. Ainsi, le jardin est divisé en plusieurs parcelles, nous permettant de répartir les légumes en famille et de faciliter les rotations. De grandes allées permettent d’accéder facilement aux différentes parcelles.

Le jardin est entouré par une haie aux multiples essences, qui nous offre un cadre esthétique magnifique. Elle nous lie aux saisons. Ses formes et ses couleurs changent et nous ravissent.

Aujourd’hui, nous sommes ravis de l’esthétique créée et de pouvoir proposer aux clients, aux amapiens, aux automobilistes un autre paysage.

 
Un jardin productif

Une mécanisation réfléchie :

Nous avons choisi la mécanisation de l'exploitation car les différents outils permettent d'économiser un temps considérable. Nos tracteurs sont équipés de relevages avant. Cela permet d’accrocher et d’utiliser plusieurs outils en même temps. Cela est très appréciable pour désherber les 6 hectares de production. Par exemple (pour les connaisseurs) : bineuse à l’avant et herse étrille à l’arrière, cela permet de faire le travail de 3 personnes.

Le parc matériel a été acheté d’occasion et rénové. En donnant une deuxième vie à du vieux matériel, on réduit son emprunte carbone et ce sont des tonnes de métal réhabilitées. De plus, leur prix d’achat est faible et cela nous permet de faire des économies. Cependant, sur les vieux outils, il faut bricoler de nombreuses adaptations. La meuleuse et le poste à souder sont nos plus fidèles alliés.

Maitriser les gestes et postures ou la transmission du savoir-faire paysan.
Pour les 60 végétaux cultivés, il y a des dizaines de gestes et postures à connaître. Il faut les appliquer avec précision et rapidité, tout en respectant son corps. Il y a la maîtrise du geste puis l’harmonie du corps tout entier avec le geste ou la série de gestes. Ici la respiration et la décontraction musculaire sont essentiels. Quand tout cela est acquis, on est capable d’aller très vite, d’être précis tout en se ménageant.
Une organisation efficiente :

Désherber, tailler, arroser, récolter, conditionner…toutes ces tâches sont liées entre elles. Elles doivent se faire dans le bon ordre tout en étant conditionnées par le climat (par exemple : pas de désherbage s’il pleut). Quand chacun sait ce qu’il doit faire et comment le faire, l’organisation gagne en efficacité.

 
  • Du fumier de vache pour nourrir la terre

  • Une grande diversité de cultures (petits fruits, fruits, légumes, plantes aromatiques, fleurs….)

  • Des voiles anti-insectes pour protéger les cultures

  • Une haie de plus de 2000 arbres d’essences différentes

  • Des bandes fleuries pour attirer nos amies les abeilles

Un modèle écologique :
Le maraîchage biologique :

En maraîchage biologique, nous n'utilisons pas de produits de synthèse pour nourrir ou soigner les plantes. L’objectif est de complexifier la faune et la flore pour créer une biodiversité favorable à la santé des végétaux cultivés. La démarche biologique est donc naturellement écologique. Pour le désherbage, c'est le binage qui supplante efficacement tout herbicide de synthèse.

La haie : symbole de biodiversité

C’est le paysan qui définit l’esthétique des paysages des campagnes. Pour le paysan maraîcher bio, la haie est nécessaire pour amener de la biodiversité au potager ; mais elle possède d’autres fonctions importantes.

La haie, quand elle dépasse les 6 mètres, commence à bloquer le vent, réguler le climat du potager et ainsi apporter des gains de productivité. Elle constitue un abri et un garde-manger pour les insectes et les animaux. Elle sert de bois de construction, de chauffage ou pour l’artisanat (panier en osier avec le saulx pourpre). Certains fruits sont comestibles (avec l’amélanchier ou le noisetier). Enfin, la taille puis le broyage des branches fournit une matière première précieuse pour amender le potager.

 

Pour réussir un jardin en agriculture biologique, c'est tout un écosystème qu'il faut créer.

La diversité des légumes cultivés est un début.

Ajoutez des petits fruits,

Mélangez avec les plantes aromatiques et médicinales,

Incorporez-y une pincée d’arbres fruitiers et 1 cuillère à soupe de fleurs.

Arrosez votre champ puis posez quelques ruches.

Faîtes pousser quelques mois, votre plat est prêt aux premières fleurs écloses.

Présentez votre plat et veillez à ce qu’il soit agréable à regarder.

Tous ces végétaux amènent une grande diversité de faune : insectes, oiseaux, rongeurs et autres animaux y trouvent leur place. La nature s'équilibre au fil des ans.